navigation

Tout a commencé par une histoire de Fillon 13 novembre 2017

Posté par pauvrenissart dans : Coups de gueule , ajouter un commentaire

Voici la première chronique d’un pauvre Niçois, elle est parue le 21 avril 2017, au lendemain du débat du premier tour des élections présidentielles. J’aurais volontiers retiré ce texte nominatif si j’avais eu une réponse (ou lu un média posant la même question).

« Suis-je le seul à avoir remarqué hier que M. Fillon, en fin de débat, n’a pas profité de ses 2’30 » pour s’exprimer ?
Visiblement très troublé par la fusillade de Paris, le candidat LR n’a utilisé qu’une minute et vingt deux secondes, il restait 1’08 à son compteur lorsqu’il a mis fin à son intervention…
Celui qui veut représenter la France avait déjà paru « atterré » dès sa première intervention pendant la soirée, un peu comme George Bush prévenu des attentats en 2001, comme François Hollande lorsqu’il déclarait que la France était en guerre en novembre 2015…
M. Fillon a lancé alors un grand appel international à la lutte contre le terrorisme en compagnie de la Russie… et de l’Iran ! On sait pourtant que ce pays a été le grand orchestrateur de la vague d’attentats qui a endeuillé la France dans les années 80.
Cela rappelle un peu la tente de Khadafi érigée en plein Paris pendant que M. Fillon gouvernait le pays, alors que la responsabilité de la Lybie dans l’attentat de Lockerbie (270 morts) n’avait jamais fait aucun doute. François Fillon n’a définitivement pas la carrure d’un chef d’Etat, la soirée d’hier en fut la preuve ! »

Vous souvenez-vous de ce vent fou ? Nice 14 juillet 2016

Posté par pauvrenissart dans : Coups de gueule,Cuisine niçoise,Philo , ajouter un commentaire

Le vent était fou, il venait d’est, en bourrasques. Il n’avait pas rafraichi l’atmosphère qui restait moite, pégueuse d’air salin. Les tuteurs des tomates se sont affaissés tandis que l’immense Washingtonia se prenait des pluies de coups, comme le clodo dans Orange mécanique.
Je ne sais pas où vous étiez ? si vous avez ressenti que ces conditions climatiques étaient totalement surréalistes en plein été à Nice ? Le bruit du feu d’artifices se propageait au gré du vent. Je n’ai jamais aimé cet artefact de la guerre qui pue la poudre à canons, mais tout ce qui est festif me réjouit. Qu’ils s’amusent, même si la Révolution et sa réaction Bonapartiste ont causé directement des millions de cadavres, comme le chantent les Garçons-Bouchers « C’est la fête, c’est la joie ! ».

Après le bouquet final, les aléas du vent nous ont clairement fait entendre les tirs… « Tiens, ils jouent les prolongations ? » ai-je plaisanté avec un brin d’inquiétude. Dix minutes plus tard, il ne m’a fallu qu’un instant pour saisir, et accepter, l’ampleur du drame. Notre fille Sarah, était réfugiée a Lenval et avait assisté aux premiers meurtres.
En allant la chercher, j’ai été confronté à la beauté humaine, ceux qui s’étaient improvisés « gardiens » étaient d’un calme olympien : vigilants, attentifs, hospitaliers… Par derrière, toute une chaîne de compétences se mettait en place face à la tragédie. Le vent s’était totalement calmé, laissant place au plus terrible des silences.

Le lendemain, les goélands m’ont réveillé, ils n’en avaient rien à foutre de nos vies éphémères, des bourdons bedonnants s’empastissaient de pollen de courgettes. Nous ne sommes que  poussières d’étoiles, ils le savent mieux que nous !

Pauvres tâches !

Posté par pauvrenissart dans : Coups de gueule , ajouter un commentaire

Ce message est à l’attention des gros lards qui se prétendent identitaires et qui ont manifesté sur le lieu de l’attentat de Barcelone, histoire de se faire un peu de pub sur le sang des victimes.
Concernant votre identité, je vous rappelle que vous êtes des Homo-sapiens et que nous sommes tous d’origine africaine. J’ai du mal à vous traiter de porcs car aucun Sus scrofa domesticus (cochon, bande d’ignares) n’est capable de votre bassesse. Je vous rappelle également que vous n’êtes pas blancs (seul les albinos le sont), mais plus ou moins rosés… Vous vous croyez européens, mais la Princesse Europe est née à Tyr, dans l’actuel Liban. De plus l’Europe n’est pas un continent, c’est une petite fraction de l’Eurasie.
Vous vous croyez chrétiens parce que vous vous faites tatouer la Vierge sur le torse, mais allez-vous à la messe ? Mangez-vous maigre le vendredi et vous confessez-vous de vos innombrables péchés ? Mais non, le dimanche c’est gueule de bois, donc pétards avant d’attaquer le jaune en attendant d’aller pousser des cris de singe au stade quand un footballeur noir a la balle.
Vous croyez nous faire peur avec vos estomacs dilatés par la bière ? Vous nous faites tout au plus rire car on se demande quand fut la dernière fois que vous avez vu le bout effilé de votre zgeg autrement que dans un miroir.
On se fend la poire quand on vous voit tenter de récupérer les cultures locales alors que vous avez déjà beaucoup de mal avec l’orthographe française, et ne bredouillez que quelques insultes dans la langue occitane. Identitaire et cultivé, c’est un oxymore…
Vos notions d’allemand se limitent à Sieg Heil et en anglais c’est Ku Klux Klan. Vos cerveaux sont si rongés par l’alcool, le mauvais shit et la haine (de soi ?) que les notions d’amour, de compassion, d’empathie, d’art dépassent votre entendement.
Vous êtes si cons que vous croyez que les « blancs » vous soutiennent par solidarité ethnique. Je suis souchien de chez souchien et n’ai pas un ancêtre connu qui ne fut  Niçois ou Français… et je vous conchie ! Je vous dénie même la citoyenneté française car vous ne respectez pas la devise Liberté Égalité Fraternité.
Je vous invite donc à émigrer vers un pays du genre Hongrie, Philippines ou Pologne. « La France on l’aime ou on la quitte » disait une de vos idoles, déguerpissez vite et demandez l’asile politique car jamais, au grand jamais, vous n’exercerez le moindre pouvoir en France.
Mais personne ne voudra de feignasses avinées, vous allez donc vieillir, souffrir, pester, râler avant que votre matière grise se transforme  en cloaque pestilentiel. J’espère que l’infirmière qui vous fermera les yeux sera bien bronzée !

Je vous emmerde, je persiste et signe, je m’appelle Michel Courboulex

Petites bites (lettre ouverte à tous les terroristes)

Posté par pauvrenissart dans : Coups de gueule , ajouter un commentaire

Ce texte est une lettre ouverte aux petits et grands cons qui croient qu’écraser des enfants leur donne accès directement au paradis : bandes d’ignares impuissants, je peux concevoir que vous croyiez en un dieu unique parmi les dizaines de milliers qui se sont succédés au fil des siècles et des civilisations. Admettez alors que votre Dieu est le même que celui des Juifs et des Chrétiens et ce Dieu-là a commandé : « Tu ne tueras point ! ». Et vous croyez qu’il va vous donner les clés du paradis pour avoir fait des carnages parmi des innocents ? Bande d’imbéciles malheureux !
Si vous aviez des couilles, vous assassineriez les vrais responsables : Bush, Trump, Tony Blair, les compagnies pétrolières, les monarchies du Golfe… mais vous vous savez trop bêtes pour déjouer leurs services de sécurité, donc vous écrasez des enfants, c’est minable autant qu’abominable !
Je comprends que vous ayez un gros problème d’ordre sexuel, vous estimez tant les femmes qu’elles ne veulent pas de vous ! L’amour n’est pas votre truc et se limite à se branler en regardant des films de boul violents sur le Net ou jouer à touche-pipi entre djihadistes et nazis.
Vous avez raison de vous suicider, votre vie sera toujours plus pourrie en vieillissant… Mais faites-le comme un homme, pas comme une mauviette qui se croit héros et qui a si peur de mourir qu’il veut en emporter beaucoup d’autres avec lui. Vous n’êtes pas des héros et vous n’aurez jamais de houri car vous êtes des zéros !
Quant à votre stratégie débile de croire que vos attentats vont faire si peur au locaux qu’ils éliront des fascistes, qui seront supposés se venger sur la communauté musulmane, qui est supposée faire une guerre civile en occident, c’est ni plus ni moins que de la branlette de neurone. Les Brigades rouges et la Bande à Baader ont cru à la même chose pour instaurer le communisme (eux avaient au moins les burnes de s’attaquer à plus forts qu’eux), résultat : néant !
Vous croyez que vous  faites peur ? Allez donc à Paris, à Manchester ou à Nice : ça rigole, ça picole, ça fait la fête ! Et nombre de vos soeurs ou frères ou cousines ou cousins la font avec nous ! Vos attentats ont eu un mérite, ils nous apprennent qu’on n’a qu’une vie, et qu’il faut la vivre à fond, à tout âge.
Je ne vous dénie pas votre identité d’humain, l’homme est le seul animal capable de tuer autrui tout en se suicidant. Il est le seul à être capable de tuer ses congénères en croyant qu’il aura une vie après la vie à cause du bien fondé de ses crimes…

Crétins !
Si vous avez envie de prouver votre virilité et votre courage, vous pourriez faire du rugby ou de la boxe. Vous êtes si douillets et froussards que vous auriez très peur et très mal. je vous traite donc de couilles molles et de petites bites, déjà usées car elles ne servent pas !

PS : Je ne suis en aucun cas islamophobe, ce message concerne également le nazi qui a écrasé une jeune femme aux Etats-Unis et l’abruti qui a assassiné 92 jeunes sans défense en Norvège.
(texte rédigé le 14 juillet 2017, depuis il y a eu beaucoup de candidats au suicide médiatique et de nombreux innocents qui ont perdu la vie)

Laterredesgrandestours |
Lesblogueurs |
CapHerFrance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus