navigation

Tout a commencé par une histoire de Fillon 13 novembre 2017

Posté par pauvrenissart dans : Coups de gueule , trackback

Voici la première chronique d’un pauvre Niçois, elle est parue le 21 avril 2017, au lendemain du débat du premier tour des élections présidentielles. J’aurais volontiers retiré ce texte nominatif si j’avais eu une réponse (ou lu un média posant la même question).

« Suis-je le seul à avoir remarqué hier que M. Fillon, en fin de débat, n’a pas profité de ses 2’30 » pour s’exprimer ?
Visiblement très troublé par la fusillade de Paris, le candidat LR n’a utilisé qu’une minute et vingt deux secondes, il restait 1’08 à son compteur lorsqu’il a mis fin à son intervention…
Celui qui veut représenter la France avait déjà paru « atterré » dès sa première intervention pendant la soirée, un peu comme George Bush prévenu des attentats en 2001, comme François Hollande lorsqu’il déclarait que la France était en guerre en novembre 2015…
M. Fillon a lancé alors un grand appel international à la lutte contre le terrorisme en compagnie de la Russie… et de l’Iran ! On sait pourtant que ce pays a été le grand orchestrateur de la vague d’attentats qui a endeuillé la France dans les années 80.
Cela rappelle un peu la tente de Khadafi érigée en plein Paris pendant que M. Fillon gouvernait le pays, alors que la responsabilité de la Lybie dans l’attentat de Lockerbie (270 morts) n’avait jamais fait aucun doute. François Fillon n’a définitivement pas la carrure d’un chef d’Etat, la soirée d’hier en fut la preuve ! »

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Laterredesgrandestours |
Lesblogueurs |
CapHerFrance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus