navigation

Le vrai péché originel 13 novembre 2017

Posté par pauvrenissart dans : Économie écologie,Philo , trackback

Enfant, je n’ai jamais bien compris ce qu’était le péché originel. Ne vivant pas dans un coin à pêchers ou à pommiers et ayant toujours joué avec les orvets, les limaces et les crapauds, je pensais qu’Eve avait eu peur d’un asticot. Quelles merdouillettes, ces filles ! De là à commettre un péché, originel en plus, j’étais perplexe ! Cela n’a pas ôté la foi que je n’avais jamais eue (je m’étais déjà fait avoir avec Papa Noël).

Ce n’est que bien plus tard que j’ai eu le péché originel en plein écran (Génèse 1.26), je cite :  »Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre…« 

Au fond, ce n’est que péché d’orgueil (se croire à l’image d’un dieu… Dieu serait-il donc un mammifère ?) et d’ignorance de sa propre fragilité face à la vie. À force de vouloir tout dominer, l’humanité va s’effondrer comme des dominos !

Il faudrait quand même s’éloigner de ce texte mortifère qui se prétend « Sacré » pour se consacrer à des péchés plus originaux, voire simplement à cultiver ses pêchers en respectant tous les êtres vivants du jardin.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Laterredesgrandestours |
Lesblogueurs |
CapHerFrance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus